Association la SEVE

Bientôt une forge !

Discussion avec François, adhérent de l’association et co-porteur du projet de réhabilitation de la forge au charbon de bois.

forge

Quelles sont les envies et les motivations qui t’ont poussé à t’investir dans ce projet en particulier ?

D’un point de vue de la technique, j’ai envie d’acquérir des connaissances nouvelles, des compétences et des gestes que je ne maîtrise pas pour le moment. J’ai toujours été attiré, plus spécifiquement, par le travail du feu et du métal, la conception d’outils (tels que des couteaux ou des outils de jardin). Suivre un projet de conception et de construction de forge est un rêve de gamin !

J’en viens même à parler d’alchimie avec le maniement de métal incandescent, la maîtrise du feu, la transformation et le modelage d’une matière brute qui change d’état sous les coups de marteau ! C’est le Dieu Vulcain !! D’un angle plus personnel, il s’agit vraiment d’un « vieux rêve ». Faire soi-même, avec ses mains, réparer, recycler sont des valeurs importantes pour moi. J’ai aussi envie de pouvoir rendre service à la communauté.

Pour toi, qu’apportera une forge au charbon de bois à la ferme de la Cure ?

Tout d’abord, il y a une question de patrimoine en remettant en route des techniques ancestrales. Avant, il y avait toujours une forge dans les fermes pour gagner en autonomie et à la SEVE, on cherche la résilience. Grâce à cette forge, nous pourrons réparer les outils de la ferme et même en créer en fonction des besoins plus spécifiques que l’association rencontre.
Derrière ce projet, il y a aussi l’idée de transmettre des techniques et des savoir-faire anciens.

Quelle est la philosophie, la direction du projet ? 

Il s’agit uniquement d’auto-construction et de récupération de matériaux pour les parties dites non critiques. Nous travaillons avec des techniques anciennes, qui prennent du temps bien sur, c’est du low tech ! Par exemple, nous avons fait de la brasque, un mortier réfractaire artisanal. Lorsque la forge sera opérationnelle, nous prévoyons d’utiliser du charbon de bois car il est peu polluant, renouvelable et nous pouvons contrôler son origine. Concernant l’acier, il sera uniquement issu de récupération comme du fer à béton (acier mou) ou encore des ressorts de suspension (acier dur).

 

Un dernier mot pour conclure ?

Aujourd’hui, nous sommes à la recherche d’une enclume. Nous en avons une toutefois le projet en prévoit deux. Cela permettra de travailler à plusieurs et facilitera l’accès à l’apprentissage et à la transmission. Egalement, nous aurions besoin d’outils de forge divers tels que marteaux, pinces… alors n’hésitez pas, pensez à nous ! Bien sûr, tous les volontaires sont les bienvenus pour donner quelques heures de leur temps et faire avancer ce beau projet avec nous.

Si ce projet vous intéresse, n’hésitez pas à contacter l’association contact@seve-asso.fr pour connaître les dates des prochaines rencontres autour de la forge.

Une réflexion au sujet de “Bientôt une forge !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.